Suivez-nous sur : Contactez-nous

Abonnez-vous à notre bulletin d’information

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les actualités concernant l’AIMF. Vous pouvez à tout moment utiliser vous désabonner en utilisant la case ci-dessous

Fermer
Accueil > Programmes > Toutes les Actions

Ouidah - Centre international de rencontres : espace de mémoire, de création et d’échanges culturels

  • Partagez cette page

  • Ville(s) : OUIDAH
  • Pays : Bénin
  • Thème(s) : Ouidah - Centre international de rencontres : espace de mémoire, de création et d’échanges culturels
  • Valeurs en ville , Patrimoine, culture et éducation

L’héritage historique de Ouidah est particulièrement douloureux : près de 2 millions d’Africains ont été déportés depuis son port, réduits en esclavage dans les plantations du nouveau-monde. Le souvenir de ces événements est perpétué par plusieurs monuments et mémoriaux, tels que La porte du non-retour.
En plein expansion, la ville souhaite renforcer ce travail mémoriel en direction des populations locales et des jeunes en particulier en s’appuyant sur un projet contemporain, envisagé dans une perspective d’ouverture aux autres cultures, et aux enjeux sociétaux d’aujourd’hui. Installé sur le site qui abrite l’ancien tribunal colonial, le Centre culturel de rencontre international John Smith - 1er de ce type en Afrique - sera cet espace de mémoire collective et de création culturelle.

Les conseillers communaux de la ville de Ouidah, à travers un vote unanime le 4 mai 2018, ont souhaité revenir sur les traces du passé, de l’histoire et du patrimoine, en créant un lieu à la mémoire de l’esclavage sur le site qui abrite l’ancien tribunal colonial. L’ambition de la ville est de s’appuyer sur ce lieu patrimonial pour porter sa propre politique en matière de développement territorial par la culture, gage d’émancipation, et construire un projet au service de la population en complémentarité de celui de la « Cité historique de Ouidah » porté par le gouvernement béninois.

La mairie de Ouidah a choisi un portage innovant qui permet de fédérer autour de son ambition la société civile, l’Etat, les réseaux et partenaires internationaux, en s’appuyant sur l’Association Centre culturel de rencontre international John Smith de Ouidah, établie en mai 2019.

Cette association a comme objectifs de travailler au projet culturel d’ensemble, de contribuer au développement culturel du territoire et d’assurer la gestion de l’établissement. Elle tire son nom du descendant d’un esclave embarqué sur le dernier navire négrier ayant quitté l’actuel Bénin. John Smith, qui fut maire de la ville de Prichard (Alabama), a souhaité être inhumé à Ouidah. Lors du réaménagement, sa tombe située dans l’enceinte du tribunal sera déplacée en un mausolée dans le parc avec le concours de l’Etat béninois, qui prendra en charge l’opération.

Avec le projet d’« Appui à l’élargissement et à la programmation du Centre culturel de rencontres international John Smith de Ouidah », la mairie a sollicité le soutien de l’AIMF pour franchir une étape essentielle dans son projet d’animation culturelle et territoriale, qui est le fruit d’une collaboration entre l’Etat, le Ministère de la Culture et des sports, la société civile, des entrepreneurs culturels et artistes et la mairie. Ouidah s’inscrit également dans la dynamique portée par l’Association des Centres culturels de rencontres internationales, qui assure l’accompagnement technique du projet, en portant ce 1er centre international en Afrique.

Le programme culturel « connexions » a déjà été élaboré et sera au cœur de la programmation du futur site du Centre culturel. A la suite d’une première soumission du dossier en 2018, une mission d’expertise a eu lieu en avril 2019, ce qui a permis les échanges et la finalisation du présent projet.

OBJECTIFS DU PROJET

- Sauvegarder et aménager durablement un lieu historique de la ville de Ouidah - l’ancien tribunal colonial - en le mettant au cœur d’une dynamique d’animation et de développement du territoire
- Etablir et mettre en œuvre un projet culturel de territoire – « connexions », qui répond aux attentes des différents publics : population locale, secteur jeunesse et éducation, artistes et acteurs du secteur créatif, touristes. Le projet culturel a pour objectif de faire de ce lieu :

  • un lieu d’accompagnement et de soutien aux associations locales pour la mise en œuvre de projets culturels ou associatifs ;
  • un lieu de référence en termes de qualité de programmation, notamment pour le jeune public et la jeunesse, et d’attention aux enjeux de parité et d’émancipation
  • un lieu de ressource culturelle générale avec un axe de spécialisation autour des écritures contemporaines (formation accueil, conseil, rencontre, orientation... )
  • un lieu de mémoire collective, de recherche sur la traite négrière, l’esclavage et leur abolition mais aussi un lieu de lutte contre toutes les formes d’esclavages modernes.

ACTIVITES

Le projet s’appuie sur 5 piliers :

-  Restaurer et construire : restaurer l’ancien tribunal colonial de conciliation de Ouidah et aménager durablement son espace, avec la construction de bâtiments complémentaires : bibliothèque, résidences, salle d’exposition, restaurant, théâtre de verdure
- Etudier et connaitre : mettre en valeur toutes les facettes de l’histoire de cette région en s’intéressant aussi aux problématiques en lien avec le patrimoine, et ce dans une perspective scientifique
- Soutenir et accompagner  : mettre en lumière les jeunes porteurs de projets contemporains innovants
- Former et orienter : proposer aux jeunes intéressés par le Théâtre et par la Littérature une formation ouverte, qui leur donne les bases techniques essentielles, les outils destinés à leur développement ultérieur, ainsi que l’apprentissage de la gestion et du financement de l’action artistique et socio-culturelle.
- S’ouvrir aux autres : Développer des coopérations avec les partenaires du développement, actifs au Bénin, au niveau régional, national et international, rendant possible les opportunités de rencontre entre artistes du monde, créateurs, chercheurs, historiens et accompagner les collaborations qui naissent en fonction de leur lien avec le projet.

MISE EN OEUVRE

Durée du projet  : 2 ans (2020-2022)
Budget global : 375 000 €
Co-financement de la mairie et de ses partenaires : 82 000 €
Co-financement de l’AIMF : 293 000 €
Partenaires : Ville de Ouidah, AIMF, Ministère béninois de la Culture et des Sports, Association des Centres culturels de rencontres internationales

DANS LA PRESSE
- Construction du Centre culturel de rencontre international : Faire de Ouidah, un hub de la recherche historique

Association Internationale
des Maires Francophones

9, rue des Halles
75001 Paris (FRANCE)
Téléphone / + 33 1 44 88 22 88
Fax / + 33 1 40 39 06 62

AIMF OIF