Suivez-nous sur : Contactez-nous

Abonnez-vous à notre bulletin d’information

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les actualités concernant l’AIMF. Vous pouvez à tout moment utiliser vous désabonner en utilisant la case ci-dessous

Fermer
Accueil > Actualités

#2 - Ville, éducation et innovation

  • Partagez cette page

LES JOURNEES DE LA VILLE FRANCOPHONE NUMERIQUE
Ateliers préparatoires #AIMF2020


#2 - Ville, éducation et innovation
Animé par la Ville de Rabat
📅 28 octobre & 19 novembre / 12:00 - 16:00 (GMT+1)

[19.11.20] - Atelier 2

[28.10.20] - Atelier 1


En période de confinement, l’éducation représente un deuxième objet majeur d’application des nouvelles technologies. À l’origine, l’approche était centrée sur les outils : radio ou télédiffusion de programmes éducatifs en Côte d’Ivoire, Niger, Sénégal. Les premières mobilisations de technologies pour diffuser la culture peuvent être datées des années 1960. Puis les outils se sont perfectionnés et sont devenus de plus riches et interactifs grâce à l’utilisation plus massive de logiciels et cédéroms éducatifs dans les écoles dans les années 1990, d’ordinateurs individuels et de connexions au réseau internet à partir des années 2000.

Actuellement, l’approche est centrée sur le contenu et les usages via l’utilisation d’Internet et de la téléphonie mobile : universités en ligne, campus numériques, plateformes numériques de cours en accès libre (MOOC, massive open online course), petites plateformes portables d’accès à Internet (BluPoint) permettant un accès gratuit du contenu en Bluetooth ou Wifi sur des téléphones portables ou appareils compatibles (tablettes, liseuses) dont le prix et la consommation d’énergie diminuent.

La tendance est également à une hybridation des dispositifs pédagogiques pour l’éducation de base, la formation continue ou l’apprentissage (radios éducatives, accès à Internet et téléphonie mobile). L’impact des TIC est considérable dans la formation et le renforcement de la société civile, et plus généralement en matière de liberté d’expression. Dans les médias en ligne, les forums et les réseaux sociaux existent des espaces entièrement ouverts et échappant très largement au contrôle des pouvoirs en place. A Namur, afin de répondre à la fermeture des écoles du fait du COVID, la plupart des enseignants et enseignantes a développé une panoplie de solutions, mêlant recours à la technologie et initiatives humaines pour garder le lien avec les élèves, proposer des travaux et des activités destinés à maintenir l’éducation des enfants. Les outils ont facilité la gestion du travail à domicile et permis les échanges, malgré la séparation physique, entre les élèves, leurs parents et leurs enseignants.

Il faut pouvoir mobiliser le numérique d’une part en période de crise pour permettre une continuité de l’enseignement auprès des jeunes et des étudiants, d’autre part dans des temps moins difficiles, pour accroître les contenus et faciliter les accès.

Pour les municipalités, l’enjeu est majeur : elles ont à veiller à la bonne mobilisation des outils, à leurs capacités à accompagner les enseignants (et non à les remplacer), à leur accessibilité de sorte à réduire les fractures numériques, entre générations et entre classes sociales.

Association Internationale
des Maires Francophones

9, rue des Halles
75001 Paris (FRANCE)
Téléphone / + 33 1 44 88 22 88
Fax / + 33 1 40 39 06 62

AIMF OIF