Suivez-nous sur : Contactez-nous

Abonnez-vous à notre bulletin d’information

Fermer
Accueil > Programmes > Toutes les Actions

Traitement et valorisation des déchets : construction de quatre points de regroupement aménagés

  • Partagez cette page

  • Ville(s) : PARAKOU
  • Thème(s) : Traitement et valorisation des déchets : construction de quatre points de regroupement aménagés
  • Eau / Assainissement / Déchets

Alors que la ville de Parakou fait face à des difficultés importantes de gestion des déchets, la construction de points de regroupement des déchets permet de faciliter le tri des déchets en vue de leur compostage.

PROBLEMATIQUE / CONTEXTE

La mise en place d’une gestion pérenne et satisfaisante des déchets demeure un défi auquel la ville de Parakou se confronte chaque jour. Même si les lois sur la décentralisation au Bénin ont transféré cette responsabilité aux communes, les moyens correspondant ne suivent pas. De ce fait, les grandes villes béninoises en général et la ville de Parakou en particulier rencontrent d’énormes difficultés pour assurer l’assainissement de leurs territoires.

Depuis février 1994, la ville de Parakou, avec l’aide conjuguée du Projet "Composante sanitaire" de l’ex Société béninoise d’Electricité et d’Eau (SBEE), la Coopération française, Jeune-Ville-Emploi et le partenariat Parakou-Orléans, a concédé les opérations de pré-collecte des ordures ménagères à des associations de quartiers et ONG ; tandis que la collecte quant à elle revient aux entreprises recrutées par la mairie pour les besoins de la cause.

En 2009, une ONG beaucoup plus expérimentée, Bethesda, signe avec la mairie un contrat de maîtrise d’ouvrage déléguée pour toutes les questions liées à la gestion des déchets liquides et solides, ainsi que la coordination des activités entrant dans ce cadre. A noter que la ville prend en charge le balayage des rues, des places et autres lieux publics, ainsi que les opérations de collecte et de transfert des déchets vers une décharge finale (qui n’est pas définitivement réglée). Enfin, environ 50% des ménages sont abonnés aux opérations de pré-collecte et 1500 tonnes de déchets sont enlevés chaque mois.

Néanmoins, de nombreuses décharges spontanées persistent encore dans la ville et sont à l’origine de la prolifération de maladies nuisibles aux populations.

En 2011, la ville a également soutenu la mise en place d’une unité de recyclage et de valorisation des déchets par tri-compostage, une opération pilotée par l’ONG béninoise PLANET CONTCT, avec l’appui de GEVALOR (en France). Celle-ci arrivait à traiter environ 60 tonnes de déchets par mois, ce qui était insuffisant pour apporter la solution idoine au problème des déchets à Parakou.

Dans la recherche de solutions pour une production plus accrue de compost, et vu l’engouement des agriculteurs et maraîchers pour ce type de produit bio, la pré-collecte des déchets apparaît comme un point crucial. Ces déchets sont en effet recensés pour la plupart dans les marchés, les abattoirs, les écuries de chevaux, et autres parcs d’animaux (bovins ovins/caprins). Leur collecte dans ces différents points engendrerait des frais supplémentaires qui risqueraient de rendre plus cher le produit final (à savoir le compost) et d’affecter la rentabilité du projet.

La construction des points de regroupement permet de répondre à tous les questionnements sur l’ensemble des opérations de pré-collecte, mai également de tri-compostage des ordures dans la ville de Parakou.

Au total 12 points de regroupement sont prévus dans le Plan de Développement Communal (PDC) de Parakou. La ville a mobilisé plusieurs partenaires autour de la construction de ces points de regroupement, dont l’AIMF et la Ville d’Orléans.

RESULTATS
Court terme
- Quatre points de regroupement des ordures construits et aménagés
- Contrôle régulier des points de regroupement
- Acheminement d’environ 15 à 20 tonnes de déchets journaliers collecté sur chacun de ces sites
Long terme

- Réalisation effective de tri sélectif sur chaque point de regroupement par les ouvriers de l’unité de compostages, une fois par semaine
- Acheminement effectif des déchets triés sur le site de compostage de Dokparou
- Traitement d’au moins 6 tonnes de déchets organiques par jour, toutes catégories confondues.

ACTIVITES

- Construction de 4 points de regroupement aménagés pour déchets solides ménagers, dans les quartiers Banikani, Sinagourou, Ganré et Woré
- Acheminement des ordures ménagères des marchés, des abattoirs, des écuries de chevaux, et autres parcs d’animaux pré-collectées par les associations et ONG, sur les points de regroupement les plus proches ;
- Supervision, contrôle des ONG et associations avec coordination de l’ensemble des opérations par l’ONG BETHESDA
- Tri sélectif des déchets biodégradables sur ces points de regroupement et d’autres encore réalisés par la mairie, puis leur transfert sur le site de compostage situé au quartier Dokparou ;
- Poursuite du tri-compostage des ordures acheminées sur le site d’Amaouignon ;
- Reprise de l’opération de tri-compostage.

BUDGET ET MISE EN OEUVRE

Mise en oeuvre : 2017
Budget total : 153 883 €
Financement  :
Ville de Parakou : 32 530 €
AIMF :121 353 €

Association Internationale
des Maires Francophones

9, rue des Halles
75001 Paris (FRANCE)
Téléphone / + 33 1 44 88 22 88
Fax / + 33 1 40 39 06 62

AIMF OIF