Suivez-nous sur : Contactez-nous

Abonnez-vous à notre bulletin d’information

Fermer
Accueil > Ressources > Centre de ressources

Plaidoyer des maires francophones / Douala (10-12 mai 2016) - PAROLES D’ACTEURS

  • Partagez cette page

Mis en place dans le cadre du partenariat stratégique AIMF-Commission européenne, les groupes de plaidoyer des autorités locales francophones "Services essentiels" et "Finances locales" se sont réunis pour la première fois à Douala, du 10 au 12 mai 2016.

Maires, Ministres, Associations faîtières, parlementaires, journalistes, se sont retrouvés pendant deux jours pour nouer un dialogue non conflictuel et faire avancer les positions des autorités locales sur ces deux thématiques essentielles.

Paroles d’acteurs

M. Batio Bassière, Ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique du Burkina Faso
"La problématique du financement de la décentralisation est fondamentale"

M. Fritz Ntonè Ntonè, Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala
"Nous allons porter le plaidoyer des maires francophones auprès des instances sous-régionales pour que les problématiques des villes soient mieux prises en compte"

M. Souleymane Koné, Député, Président de la région Kabadougou (Côte d’Ivoire)
"Un parlementaire a un rôle important de décision, mais également d’accompagnement de la décentralisation"

M. Aliou Sow, Ancien Ministre, Expert (Sénégal)
"L’AIMF a engagé une nouvelle démarche, très innovante, non conflictuelle, qui mise sur la sensibilisation à travers des plaidoyers"

Mme Célestine Ketcha Courtès, Maire de Bangangté (Cameroun)
"Nous ne sommes pas venus pour parler des problèmes, nous sommes venus pour parler des solutions"

M. Charles Yao Kouassi, Préfet, Conseiller spécial du Premier ministre de Côte d’Ivoire, tire les premières conclusions de l’étude initiale réalisée par le groupe de plaidoyer "Statut de l’élu local et de la fonction publique territoriale"

M. Alfred Gouba, Secrétaire d’Etat chargé de la Décentralisation (Burkina Faso)
"L’élaboration du cadre stratégique de mise en oeuvre de la décentralisation au Burkina Faso se fait de manière inclusive"

M. Cheikh Ndiaye, Directeur du Secteur Public Local, Ministère des Finances (Sénégal)
"Alors que le Sénégal s’engage dans la 2ème phase de la réforme de la décentralisation, la démarche initiée par l’AIMF est très importante car elle nous permet de voir ce qui se fait ailleurs et de tirer les bonnes pratiques"

Mme Simone Tchina, Maire de Toumodji (Côte d’Ivoire), revient sur l’évolution du processus de décentralisation en Côte d’Ivoire.

M. Jean-Claude Kouassi, Président du Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (Côte d’Ivoire), ancien Ministre, ancien Président du Conseil général de Bouaké

"Le cadre juridique et institutionnel est aussi important que les moyens financiers qui sont dégagés pour réussir la décentralisation"

M. Lassana Gagny Sakho, Directeur de l’Office des forages ruraux du Sénégal
Point de vue sur la décentralisation et l’accès à l’eau au Sénégal

M. Medieumbre Diouf, DAF de l’Office National de l’Assainissement du Sénégal
Point de vue sur les enjeux locaux de l’assainissement au Sénégal

Association Internationale
des Maires Francophones

9, rue des Halles
75001 Paris (FRANCE)
Téléphone / + 33 1 44 88 22 88
Fax / + 33 1 40 39 06 62

AIMF OIF