Suivez-nous sur : Contactez-nous

Abonnez-vous à notre bulletin d’information

Fermer
Accueil > Ressources > Centre de ressources

Plaidoyer des maires francophones sur le statut de l’élu local et de la fonction publique territoriale - PAROLES D’ACTEURS

  • Partagez cette page

Mis en place dans le cadre du partenariat stratégique AIMF-Commission européenne, le groupes de plaidoyer "Statut de l’élu local et de la fonction publique territoriale" s’est réuni pour la première fois à Yamoussoukro, du 15 au 18 juin 2016.

La parole aux acteurs de cette dynamique.

Vidéo synthétique


M. François Albert Amichia, Président du Conseil des Collectivités Territoriales de l’UEMOA, Ministre des Sports, Côte d’Ivoire
"Depuis l’avènement du Président Ouattara en 2011, le Gouvernement ivoirien a décidé de faire bouger les lignes en matière de décentralisation"


M. François Soman, Maire de Pouma, Vice-Président des Communes et Villes Unies du Cameroun
"Il y a un besoin de formation important, d’abord pour le magistrat municipal, mais aussi pour les personnels"

_

M. Marc Zoungrana, Député, Président du Réseau des parlementaires sur la décentralisation, Burkina Faso
"Au niveau de chaque région, nous avons mis en place un cadre de concertation permanent qui regroupe élus locaux et nationaux pour réfléchir, trimestriellement, sur un certain nombre de problèmes qui sont posés sur le terrain."


Mme Justine Yara Kanzie, Directrice générale de la Fonction publique territoriale, Burkina Faso
"Il faut un accompagnement de l’Etat pour pourvoir toutes les collectivités en personnel qualifié"


M. Charles Yao Kouassi, Préfet, Conseiller spécial du Premier Ministre de Côte d’Ivoire
"Les acteurs ont pris conscience de la nécessité d’adopter un texte qui rassemble l’ensemble des droits et devoirs des élus"


Mme Adrienne DEMANOU T., Maire de Fokoué (Cameroun)
"Il faut donner aux élus locaux un cadre juridique approprié qui les protège dans l’exercice de leurs fonction, et permettre également aux personnels communaux d’avoir un profil de carrière. Tout ceci passe par l’adoption de textes spécifiques"


M. Lassané Ouédraogo, Secrétaire exécutif de l’Association des Maires du Burkina Faso
"Il faut plus de garanties et plus de protection à l’endroit des élus locaux"


M. Pierre Baillet, Secrétaire permanent de l’AIMF
"Pour toutes les demandes que formulent les Maires, ils y associent une contrepartie. Et cela est nouveau"


M. Mayacine Diagne, Ancien Député et Maire, Professeur de Droit Public, ancien Directeur de Cabinet du Ministre de la Décentralisation, Sénégal
"La chance de l’Afrique aujourd’hui, ce sont les collectivités locales. On a besoin d’une Afrique des collectivités locales"


M. Jean-Claude Tcheuwa, Directeur des Affaires juridiques, MINATD, Cameroun
"Le rôle des parlementaires est essentiel. Ainsi depuis un certain temps, on voit que les parlementaires orientent de plus en plus leurs questions au Gouvernement vers le suivi de la mise en oeuvre de la décentralisation".


M. Seidik Abba, Journaliste, Le Monde Afrique
"La presse doit permettre au citoyen de mieux comprendre les enjeux nouveaux liés à la décentralisation"

Association Internationale
des Maires Francophones

9, rue des Halles
75001 Paris (FRANCE)
Téléphone / + 33 1 44 88 22 88
Fax / + 33 1 40 39 06 62

AIMF OIF