Suivez-nous sur : Contactez-nous

Abonnez-vous à notre bulletin d’information

Fermer
Accueil > Actualités > Toutes les actualités

Modernisation des finances locales : l’AIMF et le Cameroun franchissent une étape supplémentaire avec le transfert des sources du logiciel SIM_ba

  • Partagez cette page

Thème(s) :  Modernisation de la gestion financière des collectivités locales

Depuis plus de 2 décennies, l’AIMF a développé le logiciel intégré de gestion des finances publiques SIM_ba pour le compte de ses villes membres. Une dizaine de pays francophones l’ont adopté. SIM_ba concrétise les engagements des institutions publiques à s’inscrire dans les principes de bonne gouvernance, à travers l’amélioration de la qualité de la dépense publique, la maîtrise des sources de mobilisation de ressources financières, la production d’une information budgétaire, comptable et financière complète et à jour. Aussi et de manière instantanée, SIM_ba permet de mettre l’information budgétaire à la disposition de tous les publics : ordonnateurs, comptables publics, tutelles, bailleurs de fonds, populations, etc.
Alors qu’une action d’envergure est engagée pour la diffusion du logiciel aux Communes du Cameroun, dans le cadre d’une convention cadre avec le PNDP, une étape supplémentaire est aujourd’hui franchie avec le transfert des sources du logiciel aux Ministères des Finances et de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. Ce transfert a fait l’objet d’une convention signée le 9 juin 2017 entre l’AIMF et la République du Cameroun représentée par le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Monsieur René Emmanuel SADI.

  • Accompagnement de la décentralisation au Cameroun

Depuis 2002 et les lois de décentralisation de 2004, l’AIMF accompagne le processus de décentralisation et spécifiquement le projet de gouvernance financière des villes pour appuyer les compétences des Communes en matière budgétaire, financière et fiscale.

Avec le Programme National de Développement Participatif (PNDP) et le Ministère des finances, une stratégie a été mise en place qui a permis la formation et une assistance permanente aux acteurs de la chaîne budgétaire et comptable des Communes, dans l’optique de parvenir à une amélioration significative de la production des comptes administratifs et des comptes de gestion dans les 374 Communes du Cameroun. Le PNDP et L’AIMF ont signé une convention cadre pour déployer SIM_ba dans l’ensemble des Communes camerounaises depuis 2012.

L’AIMF accompagne également le Gouvernement Camerounais pour ce qui est de la poursuite de la réforme en vue des budgets programmes dans les Communes. A ce titre, la Communauté Urbaine de Douala est, à ce jour, la seule Collectivité territoriale francophone engagée dans la démarche budget programme, laquelle bénéficie du support technique constant de l’AIMF. Cette expérience spécifique au Cameroun permettra aussi d’enrichir la mise à jour de l’Instruction Conjointe Budgétaire et Comptable des Communes, que l’AIMF soutient et dont les activités se poursuivent dans quelques jours.

  • Transfert des codes sources du logiciel SIM_ba à la République du Cameroun

Le logiciel SIM_ba a été homologué par le Ministère des Finances en 2014, et par le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation en 2016. Après qu’il ait été validé sur le plan technique par le Cameroun, il a été installé ou est en voie d’installation dans 374 communes, afin d’affirmer l’engagement de celles-ci en faveur de la transparence des finances publiques.

D’autres partenaires financiers se sont associés à ce succès : l’AFD, la Banque mondiale, l’Union européenne, le PNDP.

Compte tenu de ces résultats et de l’appropriation de ce système par 374 communes du Cameroun, l’AIMF a souhaité, au nom de la confiance réciproque et sans cesse renouvelée entre les autorités camerounaises et le réseau des élus locaux francophones, effectuer le transfert des sources du logiciel SIM_ba au Ministère des Finances et au Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation République du Cameroun.

Ce transfert des sources doit permettre de donner au Cameroun la souveraineté et la maitrise de ce logiciel. Il permet également d’élargir la communauté des développeurs de SIM_ba ce qui participe à l’amélioration de ses performances et l’intégration de nouvelles fonctionnalités.

  • Aspects techniques

- 1 million de lignes de codes

Créer un logiciel est une activité intellectuelle et prend du temps. La construction d’un logiciel comporte généralement différentes activités telles que l’étude de faisabilité, l’analyse des besoins, la conception, la programmation, les tests, le déploiement et la maintenance

La conception d’un logiciel fait appel à deux types acteurs incontournables :
- le développeur informatique, l’informaticien, fonction assumée par l’AIMF
- l’utilisateur du logiciel, ce que l’on appelle communément la maîtrise d’ouvrage ou le spécificateur

Le Cameroun a été un des principaux maitres d’ouvrage de SIM_ba, Yaoundé et Douala ont été parmi les premières villes équipés par SIM_ba. SIM_ba a été développé sur la base de spécifications dictées par les gestionnaires camerounais.

Ainsi à Douala, SIM_ba a fait l’objet d’un ajout d’une fonctionnalité importante qui est la mise en place de la gestion du budget programme.

C’est pourquoi, compte tenu de l’importance pris par SIM_ba dans la gestion des CTD au Cameroun, l’AIMF a décidé de confier la partie développement aux informaticiens camerounais.

- Souveraineté et efficacité économique

Ce transfert des sources doit permettre de donner au Cameroun la souveraineté et la maitrise de ce logiciel. Mais également améliorer, à terme, l’efficacité de la maintenance du logiciel qui se fera à partir du Cameroun au lieu de Paris

Association Internationale
des Maires Francophones

9, rue des Halles
75001 Paris (FRANCE)
Téléphone / + 33 1 44 88 22 88
Fax / + 33 1 40 39 06 62

AIMF OIF