Suivez-nous sur : Contactez-nous

Abonnez-vous à notre bulletin d’information

Fermer
Accueil > Actualités > Toutes les actualités

Développer, gérer et réhabiliter une ville patrimoniale - Chantier école et atelier multiacteurs à Grand Bassam (Côte d’Ivoire) du 1er au 6 juin

  • Partagez cette page

Lieu(x) :  ABIDJAN , ABOMEY , BANDIAGARA , DAKAR , DJENNE , GRAND-BASSAM , NIKKI , PORTO-NOVO , SAINT-LOUIS , TELIMELE , TOMBOUCTOU Thème(s) :  Culture et patrimoine

Dans le cadre du programme AfriCAP2016, cofinancé par l’Union européenne, deux activités sont prévues à Grand Bassam, Côte d’Ivoire en juin prochain :

- Un Chantier-école du 1 au 5 juin 2015, avec l’objectif d’initier les agents et techniciens participants aux divers outils de gestion des constructions et réhabilitation dans les villes patrimoniales (Initiation à une fiche d’inventaire en ligne ; Initiation à la production de cartes de suivi ; Préparation d’outils de conseils à l’entretien, la réhabilitation et la construction neuve ; Préparation d’outils de sensibilisation au patrimoine ; Etudes de cas sur la gestion du patrimoine).

- Un Atelier multi-acteurs du 3 au 5 juin 2015, ouvert aux décideurs pour tester les outils élaborés dans le cadre du Chantier-école

Conformément à la démarche pédagogique, les participants, sélectionnés sur dossier en juillet 2014, ont déjà participé aux premières sessions de travail en octobre 2014. Sont attendus une quarantaine de professionnels (participants et intervenants) en provenance de 8 pays : Mali, Sénégal, Côte d’ivoire, France, Cameroun, Madagascar et Maurice.

Parmi les villes représentées, 6 villes historiques inscrites sur la Liste du patrimoine mondial seront présentes : Tombouctou, Djenné, Saint Louis, Bandiagara, Abomey, Grand Bassam ; ainsi que 3 villes capitales : Dakar, Abidjan et Porto Novo. Ces villes sont particulièrement représentatives des enjeux du développement urbain et de la nécessaire prise en compte du patrimoine historique dans la stratégie globale de développement urbain.

Enfin, il est a noter que la participation du Maire de Tombouctou et des deux techniciens de la ville, s’inscrit dans et est financée par le projet « Redynamisation du tissu socio-économique de la ville de Tombouctou », mis en œuvre par l’AIMF, la Ville de Tombouctou et la Direction nationale du patrimoine culturel du Mali dans la cadre du « Plan d’action pour la réhabilitation du patrimoine culturel et la sauvegarde des manuscrits anciens du Mali » coordonné par l’UNESCO.

Voir ci-dessous l’annonce et le programme en cours.
Accéder au site AfriCAP2016

Association Internationale
des Maires Francophones

9, rue des Halles
75001 Paris (FRANCE)
Téléphone / + 33 1 44 88 22 88
Fax / + 33 1 40 39 06 62

AIMF OIF