Suivez-nous sur : Contactez-nous

Abonnez-vous à notre bulletin d’information

Fermer
Accueil > Programmes > Toutes les Actions

Casablanca - Alimentation en eau et assainissement de 25 villages

  • Partagez cette page

  • Ville(s) : CASABLANCA
  • Pays : Maroc
  • Thème(s) : Eau / Assainissement / Déchets , Villes et changements climatiques

Mené de 2011 à 2014 dans le cadre de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain, le programme soutenu par Casablanca, l’AIMF et s’est partenaires a ciblé l’alimentation en eau et l’assainissement du quartier de Laharaouiyine Nord.

La plus-value de la démarche réside dans l’accompagnement spécifique apporté aux populations tout au long du programme, ainsi que du partenariat public-privé dont il a fait l’objet.

Problématique / Contexte

En 2005, l’extension des services d’eau et d’assainissement aux quartiers périurbains informels est devenue prioritaire pour le Maroc, qui a lancé l’INDH (Initiative Nationale pour le Développement Humain). Cette initiative est développée au niveau de la Wilaya de Casablanca sous le nom de INDH-INMAE.

L’INDH-INMAE vise, pour 500 000 habitants, au raccordement à domicile aux services d’eau potable, d’assainissement liquide et d’électricité suivant un processus impliquant toutes les parties prenantes. Ces services constituent en effet la base de l’amélioration des conditions de vie dans les quartiers informels et permettent aux Autorités d’entamer les étapes de régularisation du foncier, d’amélioration du cadre bâti et d’impulser une dynamique économique et sociale.

L’appui de l’AIMF s’est concentré plus spécifiquement sur un quartier d’habitat précaire de Casablanca, celui de Lahraouiyine nord (arrondissement de Sidi Othmane), qui comprend 10 600 foyers, soit 55 000 habitants, et dont l’état du bâti permet de maintenir les foyers sur place.

Objectifs

  • Objectifs spécifiques
    - Fournir de l’eau potable à chaque foyer en qualité et en quantité, et créer un assainissement de base.
    - Sensibiliser la population à tous les aspects des usages de l’eau et à l’entretien des usages dans leur quartier.
  • Objectifs généraux
    Renforcer l’accès aux services de base dans les quartiers défavorisés, levier du développement, afin d’appuyer, in fine, les actions de l’Etat et de la municipalité en matière de développement (dynamique économique et sociale), d’habitat (amélioration du cadre bâti) et de foncier (régularisation des habitants).

Activités réalisées

- Création du réseau de transport et de distribution d’eau
- Création du réseau de collecte et de transport des eaux usées et pluviales
- Branchements à domicile de l’alimentation en eau et de l’assainissement
- Accompagnement de la population pour une relation de qualité et durable, sensibilisation aux usages de l’eau et à l’assainissement, accompagnement clientèle
- Etudes, gestion, pilotage et suivi du projet

Un partenariat public/privé

Le financement de l’opération INDH-INMAE fait l’objet d’un montage spécifique entre la municipalité et l’opérateur de gestion déléguée, qui permet de plafonner les frais de raccordement pour les habitants, et d’échelonner leur paiement à moyen terme.

Apport de la municipalité
- Contribution forfaitaire aux investissements (tarification sociale) pour les foyers bénéficiaires, avec des facilités de paiement de 4 à 7 ans.
- Subventionnement d’une partie des travaux.

Apport de l’opérateur de gestion déléguée
- Prise en charge des coûts de gestion du projet
- Exonération du paiement des participations sur le Fonds de Travaux
- Préfinancement de la contribution des bénéficiaires (sur 4 ou 7 ans)

Un accompagnement spécifique des populations

Afin d’établir avec les populations un lien de confiance qui passe par la proximité et la transparence des actions, un Département d’Accompagnement Clientèle du projet INDH-INMAE a été mis en place. Ce département accompagne durant toute la réalisation du projet (avant, pendant et après) et crée une relation de confiance à même d’assurer la bonne réalisation et la pérennité du projet.

Il s’agissait dans un premier temps de créer du lien avec les populations, avec comme objectif le recensement des foyers éligibles au projet. Ce travail de médiation et d’information a été réalisé, à chaque étape du projet, à travers des réunions réunissant toutes les parties prenantes (autorités, élus, représentants des quartiers, associations…).

Dans un second temps, le rôle du Département d’accompagnement clientèle était de créer une dynamique clientèle auprès d’une population n’ayant pas la notion de service. L’objectif est alors l’appropriation des services par les habitants.

Budget et mise en oeuvre

Mise en œuvre : 2011/2014
Budget total : 1 300 000 euros
AIMF : 600 000 euros
Agence de l’eau Adour Garonne : 250 000 euros
Agence de l’eau Seine Normandie : 250 000 euros
Casablanca : contribution de foyers bénéficiaires et de la ville aux branchements
Bordeaux : 90 000 euros
Les Mureaux : 10 000 euros

Association Internationale
des Maires Francophones

9, rue des Halles
75001 Paris (FRANCE)
Téléphone / + 33 1 44 88 22 88
Fax / + 33 1 40 39 06 62

AIMF OIF